Maçonnerie

Mise en place de cloisons adaptée à vos besoins : isolation thermique, isolation phonique, spéciales pièces humides, accueil des portes coulissantes encastrées

Chapes et ragréage 

Pose de carrelage

Mise en place de faux plafonds

Ouverture de murs porteurs : www.mursporteurs.fr équipe d’Adora Rénovation spécialisée dans l’ouverture de murs porteurs ou dans le renforcement de structure (reprise en sous oeuvre) de plancher en cours d’affaissement, d’effondrement, en cas d’expertise judiciaire…

En savoir plus :

La maçonnerie est composée de 2 grands métiers : Le gros œuvre et le second œuvre. ADORA Rénovation intervient sur ces 2 métiers.

Le gros œuvre en maçonnerie est souvent assimilé à la construction à juste titre mais plus précisément aux murs ou éléments ayant des rôles structurels tels que :

  • la construction ou démolition des murs de façades ou de murs de refend
  •  la création de dalle en béton (13cm)
  • La création d’escalier en béton
  • La mise en place de linteaux
  • de poteaux porteurs
  • la reprise en sous œuvre de planchers qui s’affaissent (souvent le cas à Paris)

 

Notre domaine d’intervention sur les murs de façade : Parpaings ou blocs à bancher. Le bloc à bancher convient plus particulièrement aux sous sol car il s’agit d’un parpaing creux dans lequel on insère des fers et du béton que l’on vibre (béton armé vibré).

Faut il oui ou non vibré un béton ? Oui toujours. Les calculs de bureaux d’études techniques (BET) spécialisé dans les structures sont toujours faits sur la base de béton vibré.

Attention alors aux « maçons » qui vous expliquent que ce n’est pas la peine de vibrer le béton, qu’ils vont le faire très liquide et que ce sera aussi bien… On aura tout entendu dans ce métier ! Pour information, rendre un béton trop liquide le fragilise et lui retire ses caractéristiques intrinsèques. La recette du béton est bien connu ainsi que son dosage en eau afin d’obtenir des résistances à la compression bien précises en fonction du type de béton recherché (C25/30, C30/37, C35/45). A quoi correspondent ces valeurs ? Ce sont des résistances à la compression à 28j, date de séchage complet d’un béton. Ces résistances sont exprimées en Newton/mm2 (N/mm2) sur un cylindre et un cube.

C résistance sur cylindre (h300mmx150mm de diamètre)/ résistance sur cube (150mm de coté)

Un béton C25/30 aura une résistance de 25N/mm2 sur un cylindre de 150mm de diamètre et de 300mm de hauteur et de 30N/mm2 sur un cube de 150mm de coté. Bien entendu en respectant les proportions du mélange granulat, sable, ciment et eau.

 

Le second œuvre en maçonnerie concerne plutôt :

  • les cloisons légères en carreaux de plâtre ou sur ossature acier galvanisé type PLACOSTIL avec BA13
  • les chapes
  • les ragréages